On estime que 60 à 70% des projets de changement échouent, à cause principalement d’une conduite inadéquate du changement

Tout est beau dans le meilleur des mondes

Vous avez souvent beaucoup investi dans la réalisation d’un projet. Vous avez réfléchi avec vos collègues directs, votre direction. Vous avez dû convaincre.  Entre vous, vous avez eu parfois ou souvent des discussions animées. Chacun voulait satisfaire ses propres besoins, propres objectifs.

Finalement, vous êtes arrivés à quelque chose dont vous êtes satisfaits.  Le projet a été murement préparé. Et il est P R E T (et oui, en lettres majuscules).

Impatience, urgence, … le meilleur guide ?

Un sacré plan de communication est mis sur pied. Vous en êtes sûr, les effets du projet ne va apporter que des avantages, des opportunités pour le personnel, l’entreprise et les équipes.
Vous avez des fourmis dans les jambes tellement vous avez mis de l’énergie dans ce projet. Et, puis, vous commencez à déchanter. Les critiques fusent, le personnel n’y trouve pas son compte. Ils ne sont pas aussi emballés que vous. Vous vous dites « jamais contents, il leur faut toujours plus », « qu’est-ce que j’ai oublié ?» ou encore « je vais discuter avec eux pour les convaincre ».

Que sait-il passer ?

Plus vous avez mis de temps dans la réflexion, plus vous avez affiné votre solution.  Vu que cette solution vous est personnelle (à l’équipe de direction, l’équipe projet, l’équipe de management), ce n’est pas la solution des personnes impactées.

Que faire pour que votre projet réussisse ?

Il est important de revenir à la même gare, se mettre au niveau de réflexion des personnes impactées (de prêt ou de loin … comme le syndicat, par exemple).  Au fur et à mesure que vous menez une avancée dans le projet, descendez aux différents niveaux de l’entreprise afin de partager ce décalage et le faire disparaitre. Ainsi vous tiendrez directement compte des savoirs, des contraintes et des attentes du terrain. Et, également, vous leur donner l’opportunité d’avancer à un rythme convenable.
Finalement, vous déployez votre projet au fur et à mesure de son élaboration et non comme une finalité à la fin de votre processus de mise sur pied.

Votre challenge, si vous l’acceptez:

Pour votre prochain projet ou celui actuellement:
  • Prendrez une feuille et notez les points d’avancement de votre projet.
    • Surlignez ceux déjà franchis et communiqués, partagés avec les acteurs concernés.
    • Surlignez ceux déjà franchis et non partagés avec les acteurs concernés.
  • Pour ceux non partagés, notez ce que vous pourriez mener comme actions informelles et formelles pour obtenir les attentes, les contraintes et la connaissance du terrain
  • Notez les personnes avec qui vous devriez partager, connaitre les points de vue.
  • Agissez le plus rapidement possible 🙂

Sources photos: Antonio Stagno